Préparation du tchou’ou ngwing

Chers frères et sœurs, renouons avec nos mets traditionnels qui ont fait grandir nos parents et continuent d’être prisés par certains parmi nous.

Je vous propose un met fait à base d’ignames séchés appelé en Bapa « ngwing ». Le ngwing est une sorte d’igname à poil, appelé en langue maternelle « loung » que nos mamans épluchent et sèchent pendant plusieurs jours.

 

On le consomme sous plusieurs formes :

 

  • pilé avec les pommes de terre et du haricot « le tchou’ou ngwing»
  • mélangé avec le légume «zom» et de l’huile « le nguing  gweuh-weuh»

tchoug gwing

Diverses formes de préparation :

 

1.   le tchou’ou ngwing 

 

–      Laver le nguing dans une grande quantité d’eau et laisser tremper pendant au moins 2 h pour qu’il ramollisse ;

–      Le faire cuire pendant près de 2h également, y ajouter le haricot préalablement laver et tremper à volonté ;

–      Pendant qu’il est au feu, éplucher les pommes de terre et les laver.

–      Ôter du feu après cuisson totale du ngwing aux haricots ;

–      Egoutter.

–      Faites chauffer l’huile de palme dans la marmite ne pas la laisser blanchir, découper les oignons en carré, les faire revenir dans l’huile, laisser mijoter pendant quelque minute, verser les pommes de terre et le ngwing aux haricots y compris le piment. Laisser cuire pendant 20mn sans eau. Sachant que l’eau du Ngwing va permettre que les pommes cuisent, ceci évitera que notre tchou’ou ngwing soit pâteux à cause de l’excès d’eau pendant la cuisson.

–      enlever la marmite du feu et piler ce mélange en y ajoutant un peu de sel à votre convenance.

 

2.   le nguing gweuh-weuh

 

–      laver le nguing dans une grande quantité d’eau et laisser tremper pendant au moins 2 h pour qu’il ramollisse ;

–      le faire cuire pendant près de 3h ;

–      ôter du feu après cuisson complète ;

–      égoutter ;

–      laver et découper les légumes ;

–      faire cuir séparément ;

–      ôter du feu et presse afin de lui enlever toute son eau de cuisson ;

–      procéder au mélange en y ajoutant : le Nguing, le légume, de l’huile de palme, le sel et le piment à volonté.

 

Ce sont des plats à servir de préférence chaud et pour certaines personnes réchauffé dans une poêle pour qu’il soit croustillant.

 

Par Rosette DENGANG

 

 

logo